Parlons Patrimoine !

PATRIMOINE : l’assurance vie

Quoi de mieux pour le premier article patrimonial de cette newsletter que de s’intéresser au placement préféré des Français : l’assurance vie.

En effet, l’assurance vie représente un tiers de l’épargne des ménages français, soit plus de 1.5000 milliards d’euros. Le secret du succès est facile à comprendre, l’assurance vie répond à un grand nombre d’objectifs :

La diversification du patrimoine : En effet, un contrat d’assurance vie peut être investi sur des supports différents. En premier lieu, le fond euros. Ce dernier offre une très grande sécurité, de par sa garantie en capital, un taux minimum garanti annuel et une participation aux bénéfices de la compagnie d’assurance. De plus, le contrat peut être investi en unité de comptes (UC). Dans ce cas, contrairement au fond euros, leur valeur varie à la hausse ou à la baisse en fonction du marché sur lequel elles sont investies, l’assureur ne garantit que le nombre d’UC. Celles-ci peuvent être de natures totalement différente, financière en investissant sur des parts d’OPCVM, ou immobilières par le biais de SCPI.

La préparation de la retraite : L’assurance vie est considérée comme une épargne à long terme, sa fiscalité étant intéressante après huit ans de détention, ce qui en fait un outil indispensable pour préparer sa retraite. En effet, l’épargne constituée au long de la vie du contrat peut être sortie par des rachats occasionnels ou programmés, ou en rente viagère, dans ce cas la compagnie d’assurance versera une rente programmée en fonction de l’espérance de vie du bénéficiaire en contrepartie de l’aliénation du capital. De plus, contrairement à beaucoup de produits spécifiquement prévus pour la retraite, l’épargne reste disponible à tout moment.

Optimiser la fiscalité des rachats : L’assurance vie bénéficie d’une fiscalité sur les rachats de plus en plus intéressants en fonction de la durée de détention :

  • Avant 4 ans : Imposition à l’IR ou option pour le Prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 35% +Prélèvements sociaux (PS) au taux 15,5%
    Entre 4 et 8 ans : Imposition à l’IR ou option pour le PFL au taux de 15% + PS au taux  15,5%
  • Après 8 ans : Abattement annuel de 4.600€ (9.200€ pour un couple) au-delà imposition l’IR ou sur option PFL au taux de 7,5% + PS au taux de 15,5%.

Préparer la transmission du patrimoine : les contrats d’assurance vie sont considérés comme des actifs hors successions. De plus, elle relève d’une fiscalité propre sur les sommes versées aux bénéficiaires après le décès du souscripteur. Les capitaux versés avant 70 ans sont taxés de façon forfaitaire après un abattement de 152.500€ par bénéficiaire à hauteur de 20% sur les 700.000€ suivants et au-delà à 31,25%. Pour les versements effectués après 70 ans, la taxation se fait en fonction du lien de parenté, après un abattement unique de 30.500€. Dans tous les cas le conjoint est exonéré de tout droit.


L’assurance vie est donc un outil indispensable pour se constituer une épargne tout au long de sa vie, faire face à des imprévus, transmettre un patrimoine, voire même réinvestir le produit de la cession de son entreprise.

Jonathan SOUSSANA
Conseil en Transmission